L'upcycling, c'est quoi ?


ensemble bague, boucles d'oreilles et collier  à base de rouages upcyclés dans leur écrin
Exemple d'upcycling avec des bijoux

En plein essort depuis quelques années, upcycling signifie littéralement "recycler par le haut" ou en d'autres termes "recycler du vieux pour en faire du neuf avec une valeur ajoutée". Mais en quoi cela consiste pratiquement et quelle différence avec le recyclage? Quels sont les enjeux de ce concept et où peut-on trouver des objets upcyclés ? Je vais tenter d'apporter quelques éléments de réponse...



1) Concrètement, qu'est-ce que c'est ?

A l'heure de l'éco-responsabilité, l'upcycling est en fait un peu le top du recyclage ! Il s'agit de valoriser des produits usagés, destinés à la déchetterie, en les transformant en d'autres produits à valeur plus qualitative pour leur donner une seconde vie !

Concrètement, on va récupérer des déchets de toutes sortes ; textiles, mécaniques, électroniques, mobiliers etc... pour créer des objets ou produits de qualité supérieure et cela sans transformation chimique de la matière, ce qui utiliserait de l'eau et de l'énergie (comme pour le papier recyclé par exemple). Autrement dit, on donne une nouvelle vie “haut de gamme” au matériau d’origine (planche en bois, vieille bâche, tissu, carton, emballage plastique…), souvent très loin de sa première vie.



2) Ses origines


Le terme "upcycling" a vu le jour au milieu des années 90, dans la bouche de Reiner Pilz, architecte d'intérieur allemand et ancien ingénieur mécanique, qui opposait le recyclage traditionnel qu’il appelle "downcycling" (qui détruit tout) à l'upcycling, pour que les produits inutilisés gagnent de la valeur au lieu d’en perdre.

Cette pratique est née dans les pays en voie de développement, pour lesquels il est compliqué d’accéder aux biens de consommation basiques. Les pays développés se sont ensuite approprié le concept et se sont mis à leur tour à récupérer et valoriser des objets. Depuis les années 2000, le concept a été repris plus largement en Europe.



3) Les enjeux


Le concept d'upcycling s'inscrit dans une démarche de production et de consommation plus durable, et au vue de nos performances en termes de recyclage, il est plus qu'intéressant !

Voici quelques chiffres à titre d'exemples :

- 4 millions de tonnes de déchets vestimentaires par an en Europe, dont 80% finissent incinérés ou à la décharge ! (source Novethic / Oxfam)

- 53,6 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019 en Europe, en augmentation de 21% sur ces dernières années et dont la moitié au moins, finit dans les déchetteries. (Source Global E-waste Monitor)

- En France, les déchets plastiques ne sont recyclés qu'à hauteur de 24,2%, contre 32,5% en Europe, ce qui n'est vraiment pas terrible ! (Source Plastics Europe)



4) Ceux qui s'y mettentwww.laurenbijoux.com/bijoux-faits-main-insolites-steampunk

C'est donc une bonne nouvelle, que de plus en plus de marques se mettent à l'upcycling, notamment dans le domaine de la mode et des accessoires ;

- La maison Fantôme récupère des chambres à air de vélo destinées à être détruites pour en faire de la maroquinerie .

- Les Ateliers Extramuros retravaillent des chutes de bois pour en faire du mobilier haut de gamme sur mesure.

- Laur'en Bijoux récupère des mécanismes de montres cassées ou des rouages défectueux pour en faire des bijoux uniques et originaux dans sa collection Urban Fossil. D'ailleurs, d'autres bijoux à partir d'éléments électroniques et de boutons, devraient bientôt rejoindre la collection !




Comme dirait Antoine Lavoisier : "Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme"! Cela pourrait être l'adage du concept d'upcycling, qui fonctionne sur le principe de l'économie circulaire et qui s'inscrit dans une démarche de production éco-responsable ! On peut donc se réjouir qu'il fasse de plus en plus d'adeptes !


Espérant que cet article vous a intéressé, créativement vôtre ;


Laure


16 vues0 commentaire

Merci pour votre abonnement!